Lectures

Vous trouverez sous la rubrique "Lectures" quelques suggestions d’ouvrages sur les rapports entre juifs et chrétiens ou entre judaïsme et christianisme au fil des siècles ou actuels. La liste sera régulièrement alimentée de nouveaux titres. Si vous avez vous-mêmes des titres d’ouvrages qui vous ont particulièrement éclairés, vous pouvez nous en faire part. De même si vous souhaitez faire un compte rendu de lecture de l’un ou l’autre des titres, tout point de vue est le bienvenu.


*************

Dieu caché, Dieu révélé

par Colette Kessler

Date de parution 05 Mai 2011

Présentation de l’éditeur

L’Éclair de la Rencontre a fait connaître à un vaste public, juif et chrétien, la pensée de Colette Kessler (1928-2009) et son ardent engagement en faveur d’une connaissance et reconnaissance mutuelles entre ces deux communautés de croyants. Dieu caché, Dieu révélé nous conduit au cœur d’une autre Rencontre, celle du Buisson ardent, où le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de Jésus-Christ, se révèle tout à la fois dans sa proximité et dans son mystère. Dévoilement et retrait qui scandent l’histoire du peuple d’Israël, que ses fêtes liturgiques ne cessent de célébrer et ses Écritures de méditer. La parole d’Isaïe : « En vérité, tu es un Dieu caché, Dieu d’Israël, qui sauves ! » (Is 45, 15) fait l’objet ici tout particulièrement d’une méditation approfondie auprès d’une communauté monastique.

Ce livre, né d’articles et de sessions destinés à un public majoritairement chrétien, s’en fait à son tour le témoin. Colette Kessler y convoque sa vaste culture et la ferveur de sa foi juive pour conduire son lecteur jusqu’à ce Buisson ardent où cesse le discours. C’est pour tout ce travail inlassable de rapprochement entre Juifs et Chrétiens que Colette Kessler a reçu successivement le Prix de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France en 1990, et le Prix de l’Association des Écrivains Croyants d’Expression Française en 2004.

**********

Juifs et chrétiens - À la découverte de notre héritage commun

par le Cardinal Walter Kasper

Editions des Béatitudes

Mars-Avril 2011

Présentation de l’éditeur : Le Cardinal Kasper retrace ici les pas les plus significatifs parcourus depuis la fin du Concile Vatican II sur le chemin du dialogue judéo chrétien.Il évoque d’abord les principaux moments, signes et documents qui ont renouvelé ce dialogue et l’ont approfondi, puis il montre quels peuvent en être les fruits à travers l’élaboration de réponses communes que juifs et chrétiens peuvent donner aux grandes questions qui se posent à l’homme et à la société contemporaine.

Des gestes et des textes qui montrent la volonté des derniers papes de s’engager eux-mêmes et d’engager toute l’Eglise à « vivre une fraternité authentique avec le peuple de l’Alliance. »

Les grandes étapes et les fruits du dialogue judéo chrétien depuis 50 ans.

L’auteur : Le Cardinal Walter Kasper, est né en 1933 en Allemagne. Il est président émérite du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens depuis juillet 2010. Il a reçu en mai 2010 le « Prix Isaïe interreligieux » décerné par le Comité juif américain en raison de « son long engagement dans le dialogue entre juifs et catholiques » et de son « leadership » dans « le progrès de la compréhension entre ces deux fois »

**********

LOUIS JACOBS

La religion sans déraison,

suivi de L’homme face à la Révélation, par Rivon Krygier.

Albin Michel , 210 pages, 17.00 €, Sortie février 2011

"Véritable manifeste de la pensée juive moderne, cette œuvre se mesure aux défis posés par les sciences de l’histoire, et par suite, aux questions de tout un chacun : Peut-on encore « croire » aujourd’hui ? Comment penser « l’existence » de Dieu ? Comment faut-il entendre la « révélation divine » dans l’histoire ? La Tora est-elle le produit d’une « évolution » ? L’homme a-t-il le droit ou le devoir de la faire « évoluer » ou est-ce sacrilège ? Comment concevoir l’idée de la vocation « élective » du peuple juif et est-il une vision crédible des « temps messianiques » et de la vie « après la mort » ?"

L’ouvrage de Louis Jacobs, traduit par Maayane Dalsace et préfacé par le rabbin Jonathan Wittenberg, exprime l’approche spirituelle et théologique du mouvement Massorti. Il est suivi d’un essai du rabbin Rivon Krygier, L’homme face à la Révélation, qui tente d’en mesurer la portée dans le débat contemporain entre les courants du judaïsme.

Louis Jacobs (1920-2006), grand rabbin d’Angleterre, et l’un des plus importants rabins du XXe siècle, est resté fidèle à l’orthodoxie de la pensée juive tout en défendant la nécessité de sa modernisation, ce qui n’alla pas sans provoquer un scandale lorsqu’il osa soutenir que la critique biblique n’était pas nécessairement fausse. C’est alors qu’il fonda le mouvement Massorti en Angleterre. Outre de nombreux ouvrages sur la théologie et l’histoire du judaïsme, il s’est attaché au rapport entre science contemporaine et judaïsme.

Source : site Massorti.com

*********

MICHEL REMAUD

Échos d’Israël – Réflexions d’un chrétien de Jérusalem

Prêtre catholique vivant en Israël depuis plus de 25 ans, Michel Remaud a enseigné à l’Institut Pontifical (centre chrétien d’études juives). Il a ensuite fondé à Jérusalem l’Institut Albert-Decourtray (institut chrétien d’études juives et de littérature hébraïque), qui accueille des chrétiens désireux de mieux connaître les sources et la tradition juives. Docteur en théologie, le père Remaud est également diplômé en sciences sociales et en histoire. Spécialiste du judaïsme, il se focalise sur l’exégèse rabbinique en rapport avec l’Évangile. Il cultive de nombreuses amitiés dans le monde rabbinique et culturel juif et milite depuis toujours pour le dialogue interreligieux, en particulier sur le site "Un Écho d’Israël", dont il est l’un des rédacteurs. Cette expérience d’homme engagé dans l’ouverture à l’autre justifie qu’il ait été désigné en 2010 comme lauréat du prix de l’Amitié judéo-chrétienne de France, qui lui sera décerné le 20 octobre prochain. A cette occasion, les Éditions Elkana publient son nouvel ouvrage, intitulé « Échos d’Israël ». Ce livre rassemble plus de vingt articles du père Remaud, qui portent sur la société et la réalité israéliennes un regard amical mais dépourvu de parti pris. Les défenseurs de l’impartialité et de l’information honnête seront heureux d’entendre les « Échos » de la voix amie, discrète mais ferme, du père Remaud, qui a refusé une fois pour toutes de rejoindre le chœur puissant des très nombreux détracteurs d’Israël. Extraits de l’introduction du père Patrick Desbois : « L’ouvrage, véritable mosaïque, nous conduit à des réflexions parfois surprenantes (…). Michel Remaud vit les yeux grands ouverts, relit l’Écriture autrement, en ayant bien conscience que son partage quotidien de la vie des Juifs israéliens soulève des questions sans cesse renouvelées (…). Que ce petit ouvrage, qu’il nous réjouisse ou nous irrite, soit source de questions et d’une intelligence renouvelée du mystère de Dieu, du mystère du peuple juif, du mystère de l’Église. »

**************

PHILIPPE HADDAD

Quand Jésus parlait à Israël

« Quand Jésus parlait à Israël » est le résultat de rencontres d’étude entre des amis Juifs et chrétiens autour des Paraboles de Jésus, à Nîmes, à Saint-Germain-en-Laye, à Paris ( Collège des Bernardins) et surtout dans le diocèse de l’Essonne depuis quelques années, grâce notamment au Service Diocésain des Relations avec le Judaïsme (SRDJ).

Notre intention d’écriture a été ici de retrouver les racines juives de ce discours de Jésus, (Yéchoua) qui tout en étant d’une grande originalité s’inscrit dans la logique du propos pharisien. Cette interprétation libre – et passionnante – ajoute à la possibilité d’un dialogue authentique entre Juifs et Chrétiens, dans un face à face où chacun trouvera dans l’apport de l’autre l’enrichissement qui pourrait davantage éclairer sa propre foi.

************

PARUTIONS RECENTES

Bernard Fauvarque, Le salut vient des Juifs, Parole d’Evangile, Bayard service édition, 2009

« Bernard Fauvarque, jésuite résidant à Lille, nous offre un petit ouvrage remarquable pour une première approche de la relation judéo-chrétienne. Il ne fait pas double emploi avec des livres plus spécialisés. « Je ne suis pas un théologien, ni un exégète ni un historien, prévient-il je suis un pasteur du terrain, j’ai rencontré des amis des chrétiens et des Juifs. Grâce à aux j’ai ouvert les yeux. » (Article de la Croix du Nord octobre 2009). De façon très pédagogique, après avoir retracé rapidement l’histoire, il aide les chrétiens à convertir le regard qu’ils portent sur le peuple juif en cherchant à mieux le connaître : sa vie, sa spiritualité, les valeurs qu’il porte (transmission, mémoire, temps…), ses fêtes, l’importance de la Tora, la bénédiction … Toutes choses dont les chrétiens ont hérité. Ce tournant a été effectué dans l’église catholique depuis Vatican II, il faut maintenant que chaque catholique s’en empare ! « Impossible de se dire chrétien sans reconnaître le don de Dieu fait à Israël. Il s’agit là d’un changement théologique énorme qui ne peut être remis en cause. » Sans relâche il remet le lecteur en question en proposant une série de réflexions de toute nature comme le regard sur l’Etat d’Israël, l’éducation des enfants… Comme le vocabulaire habituel est souvent porteur de malentendus, il offre un petit glossaire pour bien saisir le sens de mots comme accomplissement, alliance, élection… Ce livre est très pratique : Que peut-on faire concrètement ? B. Fauvarque nous propose des pistes comme l’élargissement de notre prière et nous en propose quelques unes, ou même des actions concrètes où il nous propose une série d’idées : rencontres, visites, débats. En annexe l’ouvrage ouvre d’autres horizons : renseignements sur les organisations de dialogue judéo-chrétien, chronologie et textes principaux depuis Vatican II, comment apprendre l’Hébreu, explication des fêtes juives, bibliographie, liste de médias juifs et judéo-chrétiens… B. Fauvarque porte fortement l’urgence de la sensibilisation de l’ensemble du peuple chrétien. Ce petit ouvrage est une réussite ! Offrez ce livre à tous vos amis ! » Compte rendu d’Agnès STAES, www.un-echo-israel.net

***************

Dominique De La Maisonneuve, La Torah vient des cieux, Introduction au sens du langage biblique, Parole et Silence 2010

« On n’en finira pas d’étudier la Bible pour son contenu, surtout si le lecteur est croyant et la considère comme Parole de Dieu. Ces pages voudraient proposer une autre approche en s’attardant sur quelques modes d’expression qui ne sont pas sans rapport avec le message à transmettre. Ainsi l’hébreu, langue originelle du Premier Testament, présente des caractéristiques qui semblent sous-tendre la Révélation qu’il exprime. Plusieurs de ces caractéristiques seront tour à tour présentées avant une proposition de lecture d’Exode 3 où elles seront mises en œuvre. Les non-hébraïsants ne devraient pas être désorientés par cette approche qui se veut simple tout en évitant le simplisme. »

Préface par Moshe Bar-Asher, Président de l’Académie de la Langue Hébraïque de Jérusalem

« L’ouvrage que propose Dominique de La Maisonneuve est destiné à des étudiants de tous âges, qu’ils suivent des cours à l’université ou dans le cadre de groupes d’étude divers. L’auteur de ce livre est connue depuis des années pour l’excellence de son enseignement. Elle a formé des élèves qui, aujourd’hui, enseignent eux-mêmes dans des établissements reconnus. Les réflexions qu’elle consacre à l’hébreu dans le présent ouvrage font la lumière sur des sujets essentiels ; leur exposé est clair, progressif, et apporte au lecteur toutes les explications voulues. Fort judicieusement, Dominique de La Maisonneuve initie le lecteur à l’hébreu sans faire appel à une langue étrangère, mais en présentant les questions telles qu’elles se posent dans la langue originelle. Je salue son important travail et sa contribution à l’enseignement de l’hébreu. »

Biographie de l’auteur Dominique de La Maisonneuve, religieuse de Notre-Dame de Sion, est membre du Sidic (Service d’information et de documentation juifs/chrétiens). Après des études à l’Université hébraïque de Jérusalem. Elle a, pendant vingt ans, enseigné l’hébreu et le judaïsme à l’Institut Catholique de Paris. Aujourd’hui, elle poursuit cet enseignement au Collège des Bernardins et au Sidic. Elle a publié plusieurs ouvrages, notamment sur l’enseignement de l’hébreu et sur le judaïsme. www.un-echo-israel.net

*************

BIBLIOGRAPHIE

Abécassis, Armand et al, Juifs et chrétiens face au XXIe siècle, Albin Michel, 2008.

Bédarida, Renée, Les Catholiques dans la guerre. 1939-1945, Hachette, 1998.

Dahan, Gilbert, La polémique chrétienne contre le Judaïsme au Moyen Âge, Albin Michel, 1991.

Dahan, Gilbert, Les Intellectuels chrétiens et les juifs au Moyen Âge, Editions du Cerf, 1990.

Grelot, Pierre, L’espérance juive à l’heure de Jésus, Desclée, 1978.

Israël, Gérard, La question chrétienne. Une pensée juive du christianisme, Payot, 1999.

La Maisonneuve, Dominique de, Le Judaïsme, tout simplement, Editions de l’Atelier, 2007.

Lenhardt, Pierre, A l’écoute d’Israël en Eglise, Essais de l’Ecole cathédrale, Parole et Silence, 2006. 2 vols.

Lubac, Henri de, Résistance chrétienne à l’antisémitisme, Fayard, 1988.

Mimouni, Simon Claude, Le Judéo-christianisme ancien. Essais historiques, Editions du Cerf, 1998.

Mimouni, Simon Claude, Les Chrétiens d’origine juive dans l’Antiquité, Albin Michel, 2004.

Neusner, Jacob, Un rabbin parle avec Jésus, Cerf, 2008.

Schmitt, Jean-Claude, La conversion d’Hermann le Juif, Seuil, 2003.

Tresmontant, Claude, Le Christ hébreu, la langue et l’âge des Evangiles, O.E.I.L., 1983.

Autour d’EDITH STEIN honorée en Essonne en Septembre 2010

Quelques titres d’Edith Stein

Correspondance 1917-1933, Ad Solem, Cerf, Edition du Carmel, 2009

Vie d’une famille juive, édition du Cerf-Ad Solem, 2001

Malgré la nuit, poésies complètes, Ad Solem, 2002

L’Être fini et l’Être éternel, essai d’une atteinte du sens de l’être, Nauwelaerts, 1972

Phénoménologie et philosophie chrétienne, éd. du Cerf, 1987

De la Personne : recueil de textes choisis par Ph. Secrétan (éd.), éd. du Cerf, 1992

Quelques titres autour d’Edith Stein

Aucante, V., Le Discernement selon Édith Stein. Que faire de sa vie  ?, Parole et Silence, 2003

Bouflet J., Édith Stein philosophe crucifiée, Presses de la Renaissance, 1998

Miribel, Elisabeth de, Comme l’or purifié par le feu : Édith Stein, 1891-1942, Plon, 1984 ; Perrin, 1998

Moix, Yann, Mort et vie d’Édith Stein, éditions Grasset et Fasquelle 2008

Neyer, M. A. et A. U. Müller, Édith Stein, une femme dans le siècle, J.-C. Lattès, 2002

Rastoin, C., Édith Stein (1891 - 1942) : enquête sur la source, Cerf, 2007

Rastoin, C., Édith Stein et le mystère d’Israël, Ad Solem, 1998

SPIP 12-2016 | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Webmestre Bookmark and Share